Yosa Buson (1716 ~ 1783)

Au 18e siècle, le haïkaï-renga n’était plus populaire, et les poètes concentraient toute leur énergie à la création de hokkus.Buson, peintre et poète, a réussi à évoquer des images nettes dans ses hokkus pittoresques et pleins de lumière.

Les poèmes de Buson, différents de ceux de Basho, ne proposent pas de philosophie, ni présentent de gestes emphatiques. Ses expressions sont si raffinées qu’on ne peut pas trouver de talent équivalant au sien. Il avait du génie et il pouvait faire sentir l’éternité au-delà du paysage en décrivant simplement une scène paisible.

Les hokkus de Buson sont descriptifs, mais la description est plus idéalisée que réaliste, ce qui montre qu’il a voulu décrire l’essences des choses et non leurs surfaces.

Les hokkus de Buson, en exploitant la richesse des mots, ont fasciné beaucoup de poètes et ils ont exercé une grande influence sur le haïku moderne. Toutefois, ils dépendent entièrement de la fonction de la langue japonaise, et il est très difficile de les traduire dans une autre langue.

 

Sur la cloche du temple
S’est posé un papillon
Qui dort tranquille.

Yosa Buson (1716 ~ 1783) dans Haiku papillon 



12

Forum des idées |
Le blog du tao |
l'heretique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PLUS QUE VAINQUEUR EN JESU...
| Mere pyare Tahir
| Bienvenue Chez d!j@